Succès pour la Conférence sur le harcèlement entre élèves !

affiche-conf-UPER

Merci aux nombreux parents pour votre participation active à la conférence sur le harcèlement et bravo à tous les enfants qui ont su animer ce moment important  pour les familles !

Les débats furent riches, et l’intervention des animateurs de l’EPE de grande qualité. Sans doute une expérience à renouveler…

***************

Pour ceux qui n’ont pu participer, voici les notes prises par des parents lors de la conférence :

Définition :
Dans la définition du harcèlement il y a plusieurs notions :
– le conflit
– la volonté de nuire à l’autre
– une ou plusieurs personnes
– mais surtout il y a une notion de RÉPÉTITION

Tout d’abord, il est important de comprendre que le harcèlement peut toucher n’importe quel élève. Mais la plupart du temps, il touche surtout ceux qui semblent « faibles d’apparence » avec une posture renfermée.
Parfois, il arrive qu’il touche  les très bons élèves.

Quelques chiffres :
Sur 12 000 élèves, 14% des enfants ou ados sont touchés par le harcèlement dont 8% sévèrement
Au collège, cela représente 10% des élèves
Le ciber harcèlement représente 20% des cas

Comment peut se traduire un harcèlement :
Souvent le harcèlement conduit à une vexation peut porter sur
– le poids
– la taille
– le look
– l’accent
– le statu social
– la couleur de peau
– l’orientation sexuelle
– les déficiences mentales

Comment reconnaitre les effets du harcèlement sur le comportement :
–>    A court terme :
– pas envie de se lever le matin pour aller a l’école
– mauvais sommeil
– peurs diverses
– sur l’ alimentation avec la perte d’appétit
– apparition de TOC ou d signes de nervosité
– troubles au niveau de la santé comme maux de tête ou maux de ventre
– honte
– perte d’estime de soi
– culpabilité
– isolement relationnel
– pleurs
– retards répétitifs au collège
– exéma
– irritations / agacements inhabituels
– s’isole dans sa chambre
–>    A  long terme :
– dépression
– difficulté d’insertion sociale chez les adultes qui ont été harcelés jeunes

Traits de caractères principaux de l’auteur :
– manque d’empathie
– recourt a la violence comme mode d’insertion
– ne se rend pas toujours compte de ses actes
Le « harceleur » doit être traité lui aussi pour sortir de ce mode car il risque de passer de harceleur a raquetteur plus tard

Profil des victimes de harcèlement  :
– au début difficultés de réaliser qu’on s’en prend à eux
– ils mettent beaucoup de temps à réagir
– difficultés de s’affirmer devant un groupe
– les victimes sont souvent soumises et anxieuses
– il arrive qu’elles se sentent coupables de provoquer l’agresseur

Dans quels endroits peut-on se faire harceler principalement ?
– dans les recoins ou les couloirs
– dans les transports
– dans la cour ou a la sortie du collège
===> partout où il n’y a pas d’adultes

Pourquoi c’est si difficile d’en parler ?
– parce que la victime a peur des représailles (peur principale)
– la victime préféré régler ce problème tout seul
– peur de ne pas être cru ou pris au sérieux

Conseil aux parents :
– Pour questionner son enfant ou son ado et augmenter les chances de réponses … ne pas demander « QUI te harcèle ? »
mais « COMMENT on te harcèle ?
D’ailleurs la plupart du temps, l’ado ne se rend pas compte que c’est du harcèlement
– Pour faire parler un enfant ou un ado de lui, il faut lui parler de NOUS, adulte, de notre journée etc… pour l’amener à discuter de sa journée aussi.

Au moment ou il se confie, l’attitude de l’adulte est cruciale :
– garder son calme
– écouter sans couper la parole
– être bienveillant, c’est à dire le regard neutre et sans jugement
– encouragements : merci de m’avoir parlé
– dire qu’on va essayer de l’aider
– lui demander ce qu’il attend de nous ?
– lui demander s’il a une idée de comment faire pour l’aider
===> car souvent ils savent comment on peut les aider
– il faut les rassurer
Il ne faut pas avoir de comportement alarmiste car il faut garder une posture d’adulte

Que faire pour rassurer l’enfant ou l’ado :
– l’informer de ce que l’on va faire
– lui dire qu’il peut y avoir des représailles

Que faire si on pense être victime de harcèlement ?
– en parler à un adulte
– en parler à la personne en qui on a le plus confiance
– il faut être précis et donner des détails
Si on est délégué il faut en parler même si la victime ne le souhaite pas

Les personnes qui sont références dans le collège et à qui parler :
– le prof principal
– le CPE : Monsieur HERRMANN
– l’assistante sociale : Madame NALIN
– la personne de l’accueil qui peut aider au signalement : Morad BELMEKKI

Attention a la confrontation entre la victime et le harceleur qui ne doit pas arriver trop tôt
Le bon moment c’est quand l’enfant est prêt à regarder le harceleur en lui disant : « j’en ai marre que tu me fasses ça. Je veux que ça s’arrête »

Pour éviter les récidives :
– travailler la posture
– se tenir bien droit et pas recroquevillé et les épaules

Il existe un arbre décisionnel au sein de l’éducation nationale en cas de problème.
La référence sur notre académie est Madame PASTOR CG 13

Numéro national de l’association « PLUS FORTS »
08.08.80.70.10

Numéro de l’académie:
04.42.91.75.00

*****************

L’association des parents d’élèves organise une rencontre-débat sur  «Le phénomène du  harcèlement entre élèves: comment le repérer et le comprendre?», avec l’intervention de l’EPE d’Aix (Ecole des Parents et des Educateurs).

Cette conférence se déroulera le 28 JANVIER 2014 DE 18h30 à 20H30

au Collège Rocher du Dragon en salle B 15.

Elle fait écho à la campagne actuelle initiée par le Ministère de l’Education Nationale: « Agir contre le harcèlement à l’école » http://www.agircontreleharcelementalecole.gouv.fr/

Nous vous y attendons nombreux, accompagnés de vos enfants !